Accordage

Un accordéon tient assez bien l’accord, les anches sont stables dans le temps. D’ailleurs l’accordéon offre le confort d’être en permanence prêt à jouer, de ne pas devoir être accordé avant d’être utilisé. Et au bout de quelques années, un grand nombre d’instruments « sonneront » toujours. Naturellement, la hauteur du son d’une anche bouge. Il n’est pas facile de se rendre compte de cette évolution « petit à petit ». Bien souvent, il faudra prêter à son instrument une oreille attentive pour se rendre compte que les anches ont bougé et que le son de l’instrument n’est plus homogène et n’est plus celui que l’on aime et que l’on a choisi.

Les deux éléments principaux qui interviennent sur le son des anches sont la lame et la peau.

Un accordage, c’est donc s’assurer que les peaux remplissent leur fonction et, si nécessaire, les remettre en forme ou les remplacer, ensuite ajuster chaque anche par grattage pour amener la note qu’elle produit à la hauteur voulue. Il est inutile d’ajuster les anches si les peaux ne sont pas en état de remplir leur fonction.

A titre d’exemple pour un accordéon diatonique 2 rangs à 2 voix, ce sont 124 lames à ajuster. C’est un travail qui est assez conséquent.

Un accordéon est souvent constitué de plusieurs voix, avec ou sans possibilités de les combiner à l’aide des registres. C'est-à-dire que pour chaque bouton de l’instrument, plusieurs anches, et donc plusieurs sons (ou notes), sonnent en même temps. Une voix étant le son produit par une anche.

Les combinaisons les plus courantes sont 2 voix flûte-flûte, 2 voix flûte-basson, 3 voix flûte-flûte-basson, …

La première voix flûte est accordée juste, au diapason choisi (souvent 440 ou 442 Hz). Les voix basson et picolo sont accordées à l’unisson avec la voix juste.

La deuxième voix flûte est ajustée au dessus de la première voix flûte. C’est l’écart entre la première et la deuxième voix flûte qui va donner le « grain » du son, la couleur sonore. C’est ce que l’on appelle le vibrato. On parle d’accordage sec, demi-swing, swing, musette, …. Il contribue fortement à l’identité sonore de votre instrument.

L’accordage d’un accordéon, c’est donc aussi l’art d’accorder le faux.

La fréquence d’accordage de votre instrument dépendra d’un grand nombre de paramètres :
- votre oreille, votre tolérance et votre jeu
- la qualité des anches et des peaux, leur vieillissement
- l’intensité et la fréquence avec laquelle l’instrument est utilisé
- les conditions de stockage de l’instrument
- le vibrato de l’instrument, un vibrato léger (accord sec ou demi-swing) est plus sensible aux écarts et légères modifications
- votre envie de modifier le vibrato de votre instrument

Nous pensons qu’il est intéressant de faire accorder régulièrement son accordéon. Et c’est tellement agréable de le retrouver et de le redécouvrir après...

Pour chaque accordage, la main d’œuvre dépendra du type d’accordéon et de son état. Il est souvent difficile d’évaluer le travail sans entendre et voir l’accordéon. Contactez-nous ou prenons rendez-vous. Nous vous établirons un devis pour l’accordage de votre instrument.

Certaines pannes au niveau des anches ou des peaux peuvent provoquer des bruits parasites ou de grands écarts de justesse. Les changements que provoquent ces pannes sont relativement brusques comparativement à l’évolution « normale » d’un accordéon, et sont souvent très vite perçus par le musicien.

Pour un accordage, nous contacter et prendre un rdv!